Actions

CCL France est allé au Parlement européen !

CCL France est allé au Parlement européen ! 900 826 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

L’Union européenne est le leader mondial dans le domaine de l’environnement. Elle compte redoubler d’efforts avec le paquet de lois « Fit For 55 », dans lequel de nombreuses mesures visent à réduire notre impact environnemental et atteindre nos objectifs climatiques. En ce moment, les discussions autour du paquet « Fit For 55 » battent leur plein au sein du Parlement européen.

C’est donc le moment idéal pour faire du lobbying ! En avril dernier, nos bénévoles issus de toutes l’Europe ont voyagé à Bruxelles pour rencontrer nos élus européens et échanger à propos du revenu climatique. L’événement était encadré et organisé par CCL Europe.

Les bénévoles de CCL Europe avec Aurore Lalucq, eurodéputée française (au centre).

Témoignage de Brendan

« J’ai rejoint CCL France en mars 2020, juste au moment du premier confinement. C’était un moment où je cherchais à m’investir pour le climat, sans trouver de mode d’action qui me convienne. Quand j’ai entendu parler de CCL, j’ai trouvé l’idée tout simplement logique, et j’ai de suite adhéré à l’asso. Aller rencontrer les élus pour leur présenter la solution m’intéressait beaucoup, mais Covid oblige, il a fallu faire des rendez-vous en ligne pendant un moment.

Quand l’occasion d’aller à Bruxelles s’est récemment présentée, je n’ai pas hésité longtemps. C’était à la fois une opportunité de rencontrer les élus en vrai, mais également les membres de CCL, qui n’étaient pour moi jusque-là que des visages au travers d’une webcam !

J’ai adoré l’évènement. C’était avant tout un plaisir de rencontrer les membres de CCL, qui sont tous super cool. Nous étions répartis par groupe de 4 à 5, ce qui nous incitait à faire connaissance avec les membres des différents pays.

Concernant les séances de lobbying, l’exercice n’était vraiment pas facile : on croit connaître le truc sur le bout des doigts, mais en anglais c’est bien moins évident à expliquer ! On ressent en discutant avec les députés et leurs assistants que la « machine Union européenne » et sa législation n’est pas simple à faire avancer. Certains sont évidemment plus réceptifs que d’autres, et cela dépend souvent de la commission pour laquelle ils travaillent.

Le paquet « Fit For 55 » contient plusieurs points très intéressants qui touchent du doigt le revenu climatique, mais cela n’est pas encore suffisant. CCL a encore du boulot pour convaincre nos élus. Et plus vite ce sera fait, mieux ça sera pour tout le monde ! »

Les bénévoles de CCL Europe avec Johannes Lith, assistant de Nils Torvalds, parlementaire européen pour la Suède (4ème à gauche, et Brendan est le premier à gauche).

Témoignage d’Albéric

« J’ai rejoint l’association en mars 2022, l’événement de lobbying à Bruxelles était alors la première fois que je participais à une rencontre avec des élus politiques. 

Je m’étais suffisamment informé sur le revenu climatique pour pouvoir pitcher rapidement notre solution et contribuer à la rencontre. Comme je débutais dans l’asso, je ne connaissais pas assez de détails pour pouvoir répondre à la plupart des questions que pouvaient poser les députés européens. C’était les bénévoles expérimentés qui y répondaient.

Le premier jour, nous avons suivi une formation rapide. Elle était très utile car c’était une simulation d’un rendez-vous avec un politicien, en donnant des méthodes pour arriver à un résultat positif. J’ai pu constater l’utilité de ces approches durant la semaine, et même les appliquer moi-même, ce qui est très satisfaisant.

J’ai donc appris beaucoup de choses sur la politique européenne et la manière dont fonctionne le Parlement, ce qui m’a rendu plus confiant, car je réalise mieux comment CCL a un rôle à jouer dans les prises de décisions politiques. »

Les bénévoles de CCL Europe avec Tom Berendsen, député néerlandais (premier à gauche, et Albéric est le deuxième à gauche).

Les bénévoles de CCL France sont impliqués à la fois à l’échelle française et européenne. Si toi aussi tu veux nous rejoindre pour faire du lobbying et faire progresser la cause climatique, inscris-toi ! La prochaine session de lobbying aura lieu à Paris, à l’Assemblée nationale.

« Nous appelons le Parlement européen à s’en tenir à la vision de la Commission sur la trajectoire de réduction des émissions de CO₂ »

« Nous appelons le Parlement européen à s’en tenir à la vision de la Commission sur la trajectoire de réduction des émissions de CO₂ » 2000 1500 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Un collectif de 25 universitaires spécialistes d’économie et des politiques climatiques et des militants associatifs, appelle, dans une tribune au « Monde », les eurodéputés à ne pas dénaturer le texte qui sera voté les 7 et 8 juin. Grand merci à Adrien Fabre, membre de CCL France qui a contribué à cet article.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/06/03/nous-appelons-le-parlement-europeen-a-s-en-tenir-a-la-vision-de-la-commission-sur-la-trajectoire-de-reduction-des-emissions-de-co_6128754_3232.html#xtor=AL-32280270-default-android

Demandons aux dirigeants du G7 de protéger le climat

Demandons aux dirigeants du G7 de protéger le climat 1140 577 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Le sommet du G7 commencera ce 26 juin en Allemagne. Les dirigeants de la France, du Canada, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis d’Amérique et de l’Union Européenne vont se rencontrer pour discuter de soutenabilité, de stabilité économique et de notre avenir commun.

Le sommet du G7 représente une opportunité critique pour demander un changement aux dirigeants en place et modifier le cours de l’histoire.

Citizens’ Climate International est l’organisation sœur de Citizens’ Climate Lobby. Sa mission est d’encourager les citoyens à exercer leur pouvoir démocratique et à contribuer au façonnement de mesures climatiques efficaces.

Citizens’ Climate International a lancé une pétition pour demander aux dirigeants du G7 de mettre en place des mesures fortes pour protéger le climat. Nous vous invitons à la signer !

Marche Lookup

Marche Lookup 1000 709 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Plusieurs membres de CCL France ont participé à la marche #lookup samedi dernier !

L’occasion de souligner l’urgence climatique et de sensibiliser le grand public au #RevenuClimatique.

Ce que dit le dernier rapport du GIEC sur la taxe carbone avec revenu climatique

Ce que dit le dernier rapport du GIEC sur la taxe carbone avec revenu climatique 768 403 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Ce lundi, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié le deuxième volet de son sixième rapport d’évaluation. Ce volet résume les connaissances scientifiques les plus récentes concernant les impacts du changement climatique sur les écosystèmes et les sociétés humaines, les vulnérabilités associées ainsi que les potentielles voies d’adaptation.

Le rapport traite également spécifiquement de la tarification du carbone et du revenu climatique dans son 18e et dernier chapitre. Par exemple, il cite un rapport de 2019 du Fonds Monétaire International affirmant que « parmi les différentes stratégies d’atténuation visant à réduire les émissions de CO2 des combustibles fossiles, la taxe carbone est la plus puissante et la plus efficace, car elle permet aux entreprises et aux ménages de choisir eux-mêmes les moyens les moins coûteux pour réduire leur consommation d’énergie et se convertir à des alternatives plus vertes. »

Le GIEC souligne une deuxième fois l’importance de la tarification du carbone :

« La tarification des gaz à effet de serre, y compris le carbone, est un outil crucial dans toute stratégie efficace d’atténuation du changement climatique, car elle fournit un mécanisme permettant de lier l’action climatique au développement économique. »

Les bénévoles du Citizens’ Climate Lobby (CCL) le savent bien, coupler un revenu climatique à la tarification du carbone est une condition importante pour s’assurer que les ménages à revenu faible ou moyen soient avantagés par la mesure. Sur ce point, le rapport du GIEC est également en accord avec CCL, notant que :

« les risques liés aux coûts d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre pourraient également être graves si aucune redistribution progressive des revenus de la tarification du carbone n’est appliquée… utiliser les recettes fiscales pour rembourser les citoyens qui sont impactés de manière disproportionnée […] est sûrement l’une des caractéristiques les plus critiques de la taxe carbone. »

Le GIEC explique également que de nombreux pays ont déjà mis en place des systèmes de tarification du carbone :

« En 2019, 57 pays dans le monde avaient mis en œuvre ou prévu la mise en œuvre de la tarification du carbone. Ces initiatives couvrent 11 gigatonnes de CO2 soit environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Les prix du carbone dans les initiatives existantes varient entre 1 $ et 127 $ par tonne de CO2, tandis que 51 % des émissions couvertes coûtent plus de 10 $ par tonne de dioxyde de carbone. »

Et le rapport souligne que la tarification du carbone peut stimuler l’innovation de nouvelles technologies propres :

« Pour une transition des technologies polluantes vers des technologies propres, des instruments mobilisant les forces du marché économique tels que la taxe carbone devraient être envisagés parallèlement aux subventions et autres mesures qui stimulent l’innovation… [la tarification du carbone peut aider] à stimuler l’innovation et l’efficacité systémique de l’utilisation du carbone. »

Enfin, le GIEC insiste fortement sur l’urgence de la crise climatique et l’importance de mettre en œuvre des politiques climatiques efficaces :

« Les preuves scientifiques sont sans équivoque : le changement climatique est une menace pour le bien-être humain et la santé de notre planète. Tout retard supplémentaire dans l’action mondiale pour nous adapter et pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre nous fera manquer la fenêtre d’action pour assurer un avenir vivable et durable pour tous, fenêtre qui est déjà étroite et qui se referme rapidement. »

La mission du CCL est de construire une volonté politique pour un monde vivable. Le rapport de cette semaine confirme que notre mission est essentielle. Cela nous encourage à continuer.


Cet article est la traduction française de celui publié sur la page internationale du Citizens’ Climate Lobby.

Article original par Dana Nuccitelli, traduction par Marin Chaveyriat, bénévole chez CCL France.

Cahier d’acteur CCL France – Stratégie française sur l’énergie et le climat

Cahier d’acteur CCL France – Stratégie française sur l’énergie et le climat 800 564 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

https://ccl-france.org/wp-content/uploads/2022/02/CONSULTATION-CCL-FRANCE-CAHIER.pdf

Conférence débat : le Revenu Climatique

Conférence débat : le Revenu Climatique 860 449 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Évènement de Lobby Climatique des Citoyens – CCL France et La base

Durée : 1 h

Mercredi 9 février 2021 à 20 h 00

🚗 Prix carbone, énergies fossiles… quelle politique climatique pour demain ? Cette conférence met en lumière le revenu climatique, une mesure économique efficace et juste, souvent inconnue dans les milieux militants pour l’écologie.💡 Soutenue par 28 lauréat·e·s du prix Nobel d’économie (et de nombreux autres économistes influents) ; déjà en place au Canada, en Suisse et en Autriche ; mentionnée par les partis politiques écolos partout en Europe…🔍 Venez la découvrir, et aussi comment notre Lobby Citoyen agit pour qu’elle soit reconnue et implémentée en France.

Rencontrez vos organisateurs :

La Base

31 rue Bichat, Paris


La base est le QG de la mobilisation citoyenne pour la justice sociale et climatique. Lieu d’organisation des marches climat, espace de préparation d’actions de désobéissance civile non-violentes, bar événementiel de formation et d’engagement, atelier de fabrication de matériel (banderoles, pancartes…), espace de travail et de rencontre pour des organisations engagées, adresse que l’on partage pour faire la fête… la base a de nombreuses portes d’entrée mais un seul véritable objectif : accélérer la mobilisation citoyenne.📣 Soutiens la base en faisant un don sur www.labase.paris/don

Participation à cet événement à prix libre, en faisant un don sur www.labase.paris/don

Un revenu climatique ? Oui, au plus vite.

Un revenu climatique ? Oui, au plus vite. 900 473 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Les prix de l’énergie montent en flèche, sous l’effet conjugué de la reprise économique, du début de l’hiver et du faible niveau des réserves de gaz en Europe.

Il est temps de mettre en œuvre le “revenu climatique” : une somme mensuelle directe qui aiderait les citoyens à pallier la hausse des prix de l’énergie. Le revenu climatique peut garantir cela à long terme, est budgétairement neutre et accélère la décarbonation de notre économie.

Le chèque énergie, une subvention aux énergies les plus carbonées 

En effet, comme nous l’indique le dernier rapport du GIEC, la transition énergétique ne fait que commencer et l’augmentation des prix de nos énergies carbonées apparaît inévitable afin de rendre les énergies alternatives plus attrayantes. Suivant cette optique, un ajustement régulier de cette indemnité à chaque hausse des prix reviendrait de facto à subventionner davantage l’utilisation des énergies fossiles et ce en contradiction totale avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pris dans le cadre des Accords de Paris. 

Ces dernières semaines, les responsables politiques de la plupart des pays européens n’ont eu d’autre choix que de réagir pour aider leurs citoyens à faire face à la hausse des tarifs de l’énergie. Le gouvernement français a choisi d’ offrir une « indemnité inflation » de 100 euros qui sera attribuée automatiquement à chaque personne qui gagne moins de 2 000 euros net par mois, a déclaré le premier ministre Jean Castex au Journal Télévisé de TF1. 

Cette “indemnité inflation”, parce qu’elle n’est pas liée à la consommation énergétique, va dans le bon sens : elle est largement préférable au chèque énergie qui subventionne l’énergie fossile. À court terme, cette mesure est justifiée. A plus long terme, cette redistribution doit être viable sur le plan financier.

Le revenu climatique comme réponse sociale et durable à l’augmentation du prix du carbone

A cette méthode de court-terme, notre collectif du Lobby Climatique Citoyen qui réunit en son sein experts et activistes du climat, souhaite lui substituer un revenu climatique – ou dividende carbone – permettant aux citoyens non seulement de recevoir un montant forfaitaire pour compenser la hausse des prix de l’énergie, mais aussi de participer à la transition énergétique en rendant les énergies gourmandes en carbone plus chères en comparaison de leurs équivalents moins carbonés ou renouvelables.  

Un principe: le pollueur payeur 

Suivant la logique de l’économiste britannique Arthur Cecil Pigou, le pollueur produit une externalité environnementale, l’émission de gaz à effet de serre, qui n’est pas suffisamment prise en compte au vu du prix actuel du charbon, du gaz ou du pétrole qui constituent les énergies fossiles les plus carbonées. C’est ainsi qu’est née la large notion de fiscalité écologique qui vise à quantifier, au plan monétaire, les conséquences environnementales des activités économiques.

A l’échelle européenne, cette fiscalité écologique se traduit par un système d’échange de quotas d’émission (SEQE) sur les entreprises les plus émettrices dont le produit est partiellement versé chaque année aux États membres, l’essentiel servant à financer la transition énergétique des entreprises. 

Au cours de l’année « Covid » 2020 ce montant correspondait à 330 millions d’euros pour la France et ce pour un prix moyen de 24 euros par tonne de CO2. Cette année, la valeur du « quota » est passée de 30 euros à 60 euros constituant un avoir d’environ un milliard d’euros pour l’Hexagone. Ainsi, et ce dans un souci de lisibilité, nous proposons de distribuer directement ce montant additionnel à raison de 40 € par ménage, suivant la logique d’un revenu climatique financé par la fiscalité écologique. 

Une manne financière croissante 

Dans le cadre du Plan Climat “Fit for 55”, la Commission européenne souhaite également étendre l’échange de droits d’émission aux secteurs des transports, du chauffage et de la climatisation des bâtiments. Les modalités de cette extension n’ont pas encore été décidées, mais les recettes supplémentaires générées seraient reversées en partie aux États membres. Selon une première estimation prudente, la France bénéficierait ainsi de 9,1 milliard d’euros par an sur la période 2026-2030 (en se basant sur un prix du quota de 60€/t), soit 310 € par ménage et par an dès 2026.

La fin de la subvention aux énergies riches en carbone

Aux ressources fiscales issues du SEQE, notre collectif souhaite adjoindre la fin des subventions aux énergies fossiles – principalement formalisées par des exonérations et réductions de taxe – et dont le montant s’élèverait à 11 milliards d’euros par an, soit 290 € par ménage. Ces subventions sont autant de fonds qui pourraient être redirigés vers le revenu climatique, favorisant les solutions alternatives rendues de facto plus attrayantes.

Mettre en place un  revenu climatique dès aujourd’hui, financé par l’extension du SEQE et la fin des subventions aux énergies fossiles, c’est donc à la fois accélérer la transition, réduire l’empreinte carbone de la France à moindre coût pour les citoyens et notamment les plus précaires. Ainsi, une estimation prudente montre que nous pourrions verser 640 € par an aux 29 millions de ménages français. 

Si le montant exact et la technique de redistribution du revenu climatique restent à préciser, elle demeure plus efficace et plus juste qu’un chèque énergie dont les conditions d’attribution sont contre productives et privent de nombreux ménages d’un filet de sécurité face à la décarbonation de nos économies. 

Qu’attendons-nous alors pour mettre en place une politique transparente, équitable et efficace ?

Sidonie Ruban, Ingénieure et Présidente du Lobby Climatique Citoyen – CCL-France

Jean-Marie Graic, Post Doctorant à l’Université de Padova, Membre du Lobby Climatique Citoyen  – CCL-France

Donner, c’est maintenant !

Donner, c’est maintenant ! 800 384 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Le lobby climatique citoyen grandit et influence chaque jour un peu plus. En 2021, nous avons obtenu :

  • un plan vert européen qui étend la tarification carbone au secteur du chauffage et du transport, met en place un ajustement carbone aux frontières, en distribuant une partie des bénéfices aux états membres pour lutter contre la précarité énergétique
  • de nombreuses rencontres avec nos députés européens, dont les plus influents en France pour le climat (Marie Toussaint, Yannick Jadot, Pascal Canfin)
  • des webinaires sur le revenu climatique et l’ajustement carbone avec plus d’une cinquantaine de députés verts et de députés sociaux démocrates
  • à l’Assemblée Nationale, le président de la commission des affaires étrangères Jean-Louis Bourlanges nous convie à une audition en 2022 (c’est la photo !)
  • l’engagement de notre conseil scientifique à nos côtés dans nos actions de lobbying 
  • la préparation de trois vidéos YouTube de vulgarisation et d’explication sur le revenu climatique

L’année 2022 sera critique à plus d’un titre : élections présidentielles, présidence de la France au conseil de l’Union Européenne, vote du “Fit for 55”, plan vert Européen.

Plus que jamais, CCL France a besoin de ton don* et/ou de ton adhésion pour accélérer la mise en place d’une solution juste et efficace, en Europe et en France. 

Sidonie

* CCL France est une association loi 1901, ton don est déductible des impôts en France. Pour 100 €, le coût réel est de 34 €. Nous cherchons à lever 20 000 € cette année …. Pour cela, nous devons multiplier le nombre de donateurs et le don de chacun par 10 !

Carbon Pricing model that benefits people on lower incomes

Carbon Pricing model that benefits people on lower incomes 800 403 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Dans cet extrait du webinar organisé par l’association « Saving our planet » sur le thème : « How to Mobilise Public Support to Stop Global Warming », Éloïse Lebrun, membre de CCL, explicite les objectifs de CCL puis parle du Canada et de la manière dont la redistribution y est effective.

Créons la volonté politique pour un monde vivable

Nous joindre

Adhérez

Donnez

Réseaux sociaux

Lobby Climatique Citoyen – CCL France © 2022 Les Crayons