Les Impacts sur la réduction des émissions de GES

Les Impacts sur la réduction des émissions de GES 900 479 Lobby Climatique Citoyen - CCL France

Laser talk 4 – Les impacts :

Question : La contribution carbone est-elle efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?

Réponse : Toute mesure climatique vise à réduire les émissions de GES, et mettre un prix au carbone est le levier le plus efficace pour y arriver [1, 2, 3].

La tarification du carbone a déjà fait ses preuves en Colombie-Britannique [4], au Royaume-Uni [5] et en Europe [6], où une réduction significative des émissions de GES a été induite même avec un prix du carbone relativement faible.

En France, une étude de l’ADEME a évalué la réduction des émissions de GES engendrée par une contribution carbone avec redistribution [7]. Un prix du carbone qui atteindrait 200€ /tCO2 en 2030, accompagné de mesures complémentaires, permettrait d’atteindre -40% d’émission. La montée en puissance du prix du carbone réalise à elle seule les trois-quarts de la réduction des émissions. L’étude conclut que la contribution carbone est un instrument incontournable pour atteindre nos objectifs climatiques en 2030 et en 2050.

Aux États-Unis, la contribution carbone avec revenu climatique est introduite par le projet de loi appelé « Energy innovation and Carbon Dividend Act » (EICDA) [8]. Une étude de modélisation a estimé que si l’EICDA était mise en œuvre en 2022, les émissions de GES des États-Unis chuteraient de 52% en 2030 [9].

À l’échelle mondiale, le Fond Monétaire International a publié un rapport évaluant les impacts d’un prix du carbone implémenté chez les pays les plus émetteurs [10]. Le rapport a montré que l’objectif de l’accord de Paris de 2°C de réchauffement global serait respecté à la simple condition que les 6 principales puissances industrielles (Chine, USA, Inde, Europe, Canada, Royaume-Uni) adoptent une contribution carbone autour de 50 $ /tCO2.

Le GIEC affirme dans son rapport spécial 1,5°C que la tarification du carbone est un levier nécessaire à toute politique climatique ambitieuse [11]. Pour rester sous la barre des 1,5°C, le prix du carbone devra être encore plus élevé que celui nécessaire pour ne pas dépasser les 2°C. Le rapport souligne également qu’un prix du carbone est nécessaire mais pas suffisant, et devra être accompagné d’un mix de mesures complémentaires, comme les subventions ou les réglementations.

En bref : La contribution carbone est efficace pour réduire rapidement les émissions de GES. Plusieurs cas concrets d’application en témoignent. En France, une étude de l’ADEME montre que la montée en puissance du prix du carbone réaliserait la majorité des efforts nécessaires pour atteindre notre objectif climatique national. Au niveau mondial, l’objectif des 2°C serait respecté si 6 puissances industrielles adoptaient un prix du carbone autour de 50$ /tCO2. La tarification du carbone est nécessaire pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

[1] GIEC. 2022. AR6 WG3. Chapitre 13.6.3.3. Section Economic effectiveness (ligne 41). Lien

[2] OECD. 2013. Effective Carbon Prices. Lien

[3] Climate Leadership Council. 2019. Economists’ Statement on Carbon Dividends. Lien 

[4] MURRAY, Brian et RIVERS, Nicholas. 2015. British Columbia’s revenue-neutral carbon tax: A review of the latest “grand experiment” in environmental policy. Elsevier. Lien

[5] LEROUTIER, Marion. 2022 Carbon pricing and power sector decarbonization: Evidence from the UK. Elsevier. Lien

[6] BAYER, Patrick et AKLIN, Michaël. 2020. The European Union Emissions Trading System reduced CO2 emissions despite low prices. PNAS. Lien

[7] CALLONNEC, Gaël, GOUËDARD, Hervé et JOLIVET, Patrick. 2019. Fiche technique sur la Contribution Climat-Solidarité. ADEME. Lien

[8] Congrès des États-Unis d’Amérique. 2018. H.R.763 – The Energy Innovation and Carbon Dividend Act of 2018. Lien

[9] HAFSTEAD, Marc. 2020. Carbon Pricing Calculator. Resources for the Future. Lien

[10] PARRY, Ian, BLACK, Simon et ROAF, James. 2021. Proposal for an International Carbon Price Floor among Large Emitters. IMF STAFF CLIMATE NOTES 2021/001. Lien

[11] GIEC. 2018. Special Report: Global Warming of 1.5°C. Chapitre 2.5.2.1. Lien

Créons la volonté politique pour un monde vivable

Nous rejoindre

Adhérez

Donnez

Réseaux sociaux

Lobby Climatique Citoyen – CCL France © 2023 Les Crayons.Net